Organigramme R&D

Orienté solutions, le Groupe Dufour place la Recherche & Développement comme une valeur forte. Elle nous permet d’optimiser constamment nos process, de rester innovants et donc de conserver une avance stratégique dans chacun de nos domaines d’activités.

La R&D est aussi perçue comme un moyen indispensable d’atteindre nos objectifs environnementaux par des projets de recherche dédiés. Notre équipe de R&D est donc active dans de multiples domaines, et principalement sur les thèmes suivants :

ENVIRONNEMENT

Engineering & processing - Recyclage et revalorisation

Au travers de plusieurs programmes de recherche, notre secteur Environnement est particulièrement bien représenté puisque le recyclage, la valorisation énergétique, l’économie circulaire et la réduction des émissions de gaz à effet de serre figurent parmi nos objectifs clés.

Les flux étudiés sont notamment les plastiques durs, le bois, le plâtre, les déchets organiques (biométhanisation, carboni- sation, etc.), les résidus de la chaine de tri (cogénération, etc.), les déchets spéciaux, etc. Parallèlement, le Groupe Dufour a inscrit les actions de prévention et de réduction de l’impact environnemental au centre de ses objectifs HSQE.

  • VALUDIB

    Ce projet s’intéresse particulièrement au traitement et à la valorisation de fractions minérales issues du traite- ment des DIB lourds.

    L’objectif principal visé par ce projet est de permettre à la société de pérenniser à long terme les activités du groupe en diminuant les coûts d’élimination des fractions ultimes issues du traitement des DIB lourds à travers le développement de voies de traitement et de valorisation originales et économiquement rentables. Concrètement, ce projet visait la mise au point d’un procédé de traitement, se basant essentiellement sur des techniques minéralurgiques en voie sèche de ces fractions minérales, en vue de permettre leur valorisation ultérieure, soit en technique routière, soit en tant que charge dans des blocs de béton.

  • DIB2JOULE

    Ce projet vise à aboutir à la mise au point d'une unité de traitement des flux plastiques par craquage catalytique dans le but de produire essentiellement une fraction liquide qui pourrait à nouveau rejoindre le cycle pétrolier de fabrication des hydrocarbures classiques (carburant) mais également de valoriser les fractions secondaires (gaz et chars).

  • SOVALMIN

    Cette recherche a pour objectif d’étudier et tester un schéma de traitement afin de produire des sables et des granulats à partir d’une fraction des déchets industriels banaux (DIB) collectés par le groupe.

    Ladite fraction, de granulométrie inférieure à 50 mm, est composée d’un mélange d’éléments typiques retrouvés dans les DIB (fraction granulaire minérale, plastiques, bois, plâtre, verre, sables et fines...) et n’est à ce jour pas valorisée efficacement. La proportion de matériaux de nature minérale est significative et pourrait faire l’objet d’une valorisation à plus haute valeur ajoutée au travers d’application en sous-fondation et fondation et, pourquoi pas, éventuellement en béton. Les composés séparés non minéraux (bois, plastiques) feront également l’objet d’investigations dans la perspective de la valoriser vers des filières appropriées (recyclage plastique et bois, CSR...).

  • RECYPALE

    Depuis le début des années 2000, le secteur éolien connait une croissance importante en Belgique et dans toute l’Europe. Compte tenu de la durée de vie des éoliennes, les différentes projections montrent que leur démontage devrait générer à partir de 2025 des flux importants de matériaux à recycler. Si la plupart des matériaux qui les constituent (béton, acier) ont des débouchés dans des filières de recyclage existantes, aucune voie de valorisation pérenne n’existe pour les matériaux composites, essentiellement renforcés en fibres de verre.

    Bien que ne représentant que moins de 10 % d’une éolienne, ils constituent près de 90 % des pales de ces éoliennes. La valorisation de ces matériaux et des pales en général constitue le principal verrou technologique pour le recyclage des éoliennes. Le projet Recypale vise donc à développer un schéma de traitement spécifique pour les pales d’éoliennes et surtout à valoriser les fractions riches en fibres de verre dans des formulations de matériaux routiers (bétons, enrobés).

  • REPLIC

    Le plâtre (sulfate de calcium hémi hydraté) trouve son origine dans le gypse (sulfate de calcium di hydraté) après calcination (150-170°C). Le processus inverse consistant à réhydrater le plâtre va permettre de reproduire du gypse. Cette réversibilité fait du plâtre un matériau potentiellement recyclable à l’infini. De plus, les spécificités du plâtre en font un matériau fortement exploité en construction dans nos régions où le secteur est développé. Les déchets de plâtre constituent, dès lors, une part non négligeable des déchets de construction puisqu’ils représentent en Belgique un gisement de 80 kt/an.

    Actuellement, la Wallonie ne possédant aucune filière de recyclage et de valorisation des déchets à base de plâtre, la majorité des flux sont envoyés en décharge, engendrant un bilan économique et environnemental médiocre. Les procédés de traitement restent relativement marginaux puisqu’ils se limitent à des matières sources relativement pures telles que les plaques de plâtre dépourvues de tout élément exogène et qui sont, dans le meilleur des cas et de manière sporadique (en fonction des opportunités ou des pénuries en matière), envoyés vers les régions limitrophes (Flandres, Pays-Bas, Allemagne, France). Une recherche approfondie est nécessaire en vue d’atteindre les spécificités requises par les différentes filières de valorisation envisagées et de permettre la pérennité de l’outil face à une grande variabilité de flux de déchets.

    Le projet REPLIC a donc pour objectif l’élaboration d’un procédé novateur, permettant de traiter une grande variété de déchets de plâtre (plaques, blocs, stuc, carreaux, enduits, staff (plâtre fibres)) destinés actuellement à la mise en CET et n’entrant donc pas en concurrence avec les filières de valorisation hors RW qui restent relativement restreintes. Ce procédé de traitement se présente sous la forme d’une combinaison originale de techniques minéralurgiques.

GESTION NUMÉRISÉE DES PROCESS ET DE L’INFORMATION CLIENT

Développements IT & communication

Geotracking, objets connectés, traçabilité et inventaire du matériel (RFID), visual planning, applications mobiles, extranet documentaire, ERP... La digitalisation est omniprésente et l’intelligence artificielle progressivement implémentée au cœur de nos activités.

Au sein du Groupe Dufour, la technologie de pointe vise un seul objectif en point de mire : l’excellence et l’efficience pour chacun de nos clients.

  • Développement d'une application mobile permettant la récupération automatisée ou assistée de nombreuses données directement à la source, pour le personnel itinérant
  • Développement d'une application de gestion documentaire liée à un système de rappel d'échéances sur- mesure
  • Développement d'un outil de modélisation, planification et gestion d'atelier
  • Modélisation & application informatique des processus de travail en vue d’une utilisation sur support mobile
  • Digitalisation et intelligence artificielle – reconnaissance documentaire
  • Extranet & portail de communication
  • Prise de pression des pneumatiques – puces connectées
  • Développement objet connectés RFID
  • Relevé des charges online – pesons connecté sur bras de chargement camions compacteurs

RECHERCHE INDUSTRIELLE APPLIQUÉE

Développement de nouveaux procédés et techniques

Au sein de son propre département et en collaboration avec des centres de recherche, le Groupe Dufour applique une politique de Recherche et Développement dans chacune de ses composantes métier. C’est le cas notamment dans les domaines de la logistique, le levage, le transport et la manutention mais aussi la maintenance de nos véhicules, la gestion de nos halls de stockage, nos ateliers de soudure, carrosserie, peinture...

  • Création et conception de garde-corps pour le montage de grues de haute capacité
  • Dispositif et méthode de mise sous tension des câbles de levage de grues
  • Développement de prototypes de contrepoids en béton
  • Relevé des vitesses de vents par anémomètres reliés avec un système de géolocalisation et transmission de données en temps réel
  • Développement d'un système de pesée sur camions compacteurs avec transmission instantanée de géolocalisation
  • Développement d'un système de relevé des données tachygraphes de manière automatique par Bluetooth avec transmission sur serveur
  • Connexion des débits de livraison de gasoil
  • Conception de supports d'arrimage sur semi-remorques
  • Développement dans le cadre du contrôle automatique de pneumatiques avec des portiques avec des valves de mesure de la pression
  • Conception sur-mesure d'accessoires et équipements destinés à l'amélioration de la protection du matériel roulant (coffres,...)
  • Conception d'un Datacenter alimenté par une source d'énergie renouvelable (éolienne, cogénération, photovoltaïque)
  • Conception de structures mobiles pour les chargements fluviaux (tête de pont, trémie,...)
  • Conception de trémies d'alimentation de citerne
  • Conception de structures murales autoportantes en acier
    • Étude de portance et appui en fonction de masse volumique
    • Conception de structure toiture métallique
    • Analyse et test au feu
    • Étude fondation
    • Etude production en série
  • Anémomètre

CONCEPTION D’ÉQUIPEMENTS DE PROTECTION ADAPTÉS

Développement d'EPI adaptés en fonction du métiers

 
 



Services en direct

Le présent site Internet utilise des cookies. Certains cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site Internet et ne peuvent être refusés si vous souhaitez visiter ce site. D'autres cookies sont utilisés à des fins d'analyse. Vous pouvez tout à fait les refuser si vous le souhaitez.